Nous vous invitons à découvrir la théorie C-K, véritable méthodologie de la conception innovante.
Découvrez comment concevoir des offres à la fois originales et robustes, et comment Intrapra met en pratique cette théorie née à l’Ecole des Mines de ParisTech.

Pour la dernière session de l’année, les Petits-Déjeuners de la Firme Innovante se sont déroulés… au vert ! C’est dans une ambiance festive que nous avons clos cette première saison des Petits-Déjeuners, entourés de la plupart de nos habitués et de quelques nouvelles têtes.

A leur arrivée au télécentre expérimental de Reichstett, les participants furent étonnés d’être conduits dans les jardins, où couvertures et meubles d’été les attendaient. Nous avons provoqué le changement d’environnement pour coller à notre thème du jour : la créativité.
Voulant mettre à profit nos dernières recherches (cf. précédent article de blog sur l’échauffement créatif), nous avons mis au point un atelier créatif participatif comme dernier exercice de la saison. Ici, pas de théorie mais tout de suite une mise en situation qui pousse les participants à la créativité.

Pascal Sire au Petit déjeuner Intrapra

Notre objectif cette fois-ci ? Créer un jeu. Mais bien sûr, pas n’importe comment. En nous basant sur C-K et des techniques de créativité, nous avons décomposé la création du jeu en plusieurs étapes. Partis de la structure d’un jeu (mécanismes, univers,…), nous avons lancé des mini-brainstorming sur chaque sujet (comme par exemple le but du jeu). Les participants devaient impérativement se référer à des objets, qu’ils avaient eux-mêmes amenés sans en connaître la raison. Entre le cale-pied pour vélo, la statuette africaine et l’abat-jour, les idées tournent dans tous les sens : jeux de lettres, d’équilibre, d’adresse, de gages,… Et si on déterminait celui qui commencerait à jouer en tapant dans la peluche pingouin avec la bouteille d’eau ? Le but du jeu ? Ce ne serait pas de couvrir l’abat-jour de post-it ? … plein d’idées plus créatives les unes que les autres s’enchaîneront, entrecoupé de quelques fous-rires.

Mais comme d’habitude dans nos méthodes, après la divergence et le foisonnement d’idées vient la convergence. Les participants sont invités à faire en sorte que le but du jeu ait quelque chose à voir avec les actions qu’on peut faire à son tour de jeu ou la mise en place. C’est là que se crée l’univers du jeu, avec une thématique que personne n’aurait pu deviner avant d’arriver au télécentre !
Si dans quelques temps, vous voyez sortir un jeu où il faut emmener des pingouins de l’Arctique vers l’Antarctique, vous saurez vers qui vous tourner.

Créativité - rencontre alsace

Les photos de la rencontre sur notre page Facebook !

C’est auprès d’un public hétérogène qu’Intrapra a mené le mardi 19 juin un atelier créatif sur la valeur apporté par le télétravail. A cette session dans le cadre des Rendez-vous du Numérique à Mulhouse, des étudiants, des employés, des dirigeants de tout types d’entreprises et de collectivités se sont alliés pour imaginer les avantages liés au télétravail et aux télécentres pour l’entreprise du XXIe siècle. Pendant une heure et quart, les participants ont échangé leurs connaissances et leurs avis sur la question. Intrapra, responsable de l’enquête sur le télétravail en Alsace menée par le consortium Opus 360, a pu montrer des exemples de télécentres et expliquer plus avant les principes du télétravail.

Entre développement durable, mutualisation des moyens, sérendipité, collaboratif et nouvelles façons de travailler, l’atelier a permis d’ouvrir les esprits sur la pratique et d’ouvrir des concepts originaux. Et si l’entreprise du XXIe siècle était un télécentre ?

Même si une idée ne fait pas tout, elle est toujours nécessaire dans la conception de nouvelles offres riches en valeur. Ainsi, l’entreprise qui souhaite concevoir de nouveaux produits aura comme première problématique de trouver une ou plusieurs idées originales. Pour cela, les entreprises ont recours à toute sorte de méthodes de créativité qui s’avèrent souvent décevantes.Pourquoi ? Dans un précédent article de blog (http://intrapra.com/fr/iconoclast-quand-la-neuroscience-se-penche-sur-linnovation/ ) nous abordions l’obstacle le plus fort à la créativité, l’effet de fixation. Celui-ci fait que lorsqu’un problème est posé, un groupe a tendance à trouver des  solutions proches, issues d’expériences passées similaires. Les méthodes de créativité doivent pouvoir éviter cet écueil pour pouvoir générer des solutions réellement innovantes.

Booster la créativité par des exemples bien choisis

C’est avec cette question en tête que nous avons voulu testé un échauffement créatif en amont de nos ateliers C-K. Pour le mettre au point, nous nous sommes basés sur les résultats de Marine Agogué et Mathieu Cassoti, présentés au séminaire sur les théories de la conception à l’Ecole des Mines de Paris en janvier dernier. Ceux-ci partaient du constat que montrer des exemples peut stimuler la créativité mais aussi renforcer l’effet de fixation, en empêchant l’esprit d’aller chercher des solutions dans d’autres catégories. A l’aide d’une série d’expériences où ils demandent à différents publics de donner des solutions à un même problème, les chercheurs classent les solutions données comme étant des solutions restrictives (celles auxquelles tout le monde pense en premier) et les solutions expansives (celles que peu de personnes vont donner). En donnant des exemples de solutions avant de poser le problème, les chercheurs ont pu établir que quand on donne un exemple expansif, les solutions sont plus souvent originales elles aussi, même si elles ne sont  pas liées à l’exemple donné. Quand l’exemple est restrictif, l’effet de fixation est maximum et le résultat est même inférieur au cas où aucun exemple n’est donné.

Utiliser des exemples expansifs en entreprise

Dans le cadre de notre activité de recherche pour l’utilisation de la théorie C-K dans le cadre de PME, nous avons choisi de tester ces résultats au travers de nos séminaires de conception innovante. Nous avons voulu pousser l’exercice plus loin en ne se contentant pas d’amener un exemple nous-mêmes. Notre but était de faire trouver aux participants les exemples expansifs qui favoriseraient la créativité au cours du séminaire. Nous leur avons donc proposé de trouver des exemples de produits surprenants dans des domaines connexes au sujet que nous abordions avant le début du séminaire.

Dans l’un des cas, les participants devaient trouver des produits qui leur semblaient innovants ou surprenants et devaient les présenter en début de séminaire. Toutes sortes de réponses ont été données. Certains ont trouvé des produits originaux, d’autres des produits pratiques ou étonnants. La plupart ont décliné des produits qu’ils utilisaient hors de leur activité professionnelle, ou dont leurs proches leur avaient parlé.

Au moment de se lancer dans l’atelier C-K, les différents produits qui avaient été données ont permis de répartir les concepts selon des thèmes à explorer. Les participants ont tout de suite pu rebondir sur ces idées et partir dans des voies très diverses en suivant la structuration du raisonnement C-K. Un d’eux décrit l’expérience comme « un exercice original très intéressant et également très stimulant, une expérience à reproduire ». Au final, l’exercice allié à la théorie C-K a permis d’explorer des champs d’innovation beaucoup plus variés et totalement différents de ceux auxquels les participants s’attendaient. Au-delà de ça, l’échauffement permet réellement aux participants d’être tout de suite productifs et plus ouverts sur la méthode utilisée.

La créativité pour renforcer un raisonnement C-K

Mettre la méthode C-K à la portée des PME en un nombre restreint d’ateliers est un point crucial de notre recherche. Ces séances doivent donc être particulièrement productives en termes de créativité. Intégré comme échauffement dans le processus C-K, la méthode de l’exemple expansif améliore sensiblement la qualité du processus et l’efficacité des participants de l’entreprise. En conclusion, la méthode C-K pratiquée sous le pilotage d’un expert rentre réellement dans la catégorie des outils de créativité.

 

Rendez vous de l'innovation Strasbourg

Mardi 17 avril avait lieu la 5ème édition des Petits déjeuners de la Firme innovante à Reichstett (67). Si vous ne faites pas parti de la trentaine de participants qui étaient présents voici ce que vous avez raté.

Témoignage par Innovation In Design « Le Marketing de l’innovation »

A travers des exemples concrets Laurent Drummer, responsable Etude et Marketing chez Innovation In Design, nous a présenté une démarche originale : innover en partant des manquements et en privilégiant les usages du consommateur. La présentation des méthodes d’Innovation In Design était un complément intéressant à la Stratégie Océan Bleu et plus axé sur la conception de produits.

Thème du Petit déjeuner « Plongez dans l’Océan Bleu »

Agenda innovation Alsace

Flore Guntzer, Chef de projet RID chez Intrapra, a apporté une présentation originale sur la Stratégie Océan Bleu, développée dans le best-seller de W. Chan Kim et Renée Mauborgne. Flore a illustré à l’aide d’exemples en quoi Intrapra utilise largement les concepts d’Océan Bleu dans ses séminaires de conception innovante. Pourquoi en avoir fait un Petit déjeuner ? Parce que la stratégie Océan Bleu est intéressante pour la Firme innovante : elle intègre les principes les plus importants et les plus basiques de la conception innovante.

 

Après cette présentation théorique, les participants ont voyagé dans le temps pour mettre en pratique la Stratégie Océan Bleu. Le groupe s’est intéressé aux débuts des compagnies aériennes low-cost. Le succès qu’on leur connaît aujourd’hui n’était pas évident à l’origine et les compagnies ont du innover en matière de stratégie. Comment ? Consultez les deux canevas stratégiques construits durant le Petit déjeuner, qui montrent comment les compagnies low-cost ont su se différencier par rapport aux compagnies aériennes classiques et au transport ferroviaire.

Retrouvez ci-dessous les résultats de l’atelier (cliquez pour agrandir)

 

Impressions des participants

Comme à notre habitude nous avons recueilli les témoignages des participants sous forme d’interview vidéo.

Nous avons organisé pour la première fois un Petit déjeuner de la Firme innovante dans le Haut-Rhin ! Et plus précisément à Mulhouse, au sein du Cube Activis. Le thème de cette première édition mulhousienne était « C-K C’est quoi ? » : les participants ont pu découvrir la théorie C-K et vivre un atelier de conception innovante.

management de l'innovationThéorie C-K conception innovante

Continue Reading →

Ce vendredi 24 février avait lieu la troisième édition des Petits déjeuners de la Firme innovante. Le thème de l’événement était « Les lead users : ces utilisateurs qui innovent ». Une vingtaine de participants d’horizons divers se sont déplacés au télécentre de Reichstett pour prendre part au rendez-vous. Rappelons que les Petits déjeuners de la Firme innovante ont pour ambition d’être un lieu d’échange pour ceux qui vivent l’innovation en Alsace.

Augustin Holveck Petit déjeuner de la firme innovante

Continue Reading →

Les 30 et 31 janvier, Intrapra était présent au congrès sur la théorie de la conception (SIG design theory meeting) organisé à l’Ecole des Mines de Paris. Deux journées riches en questionnements sur la conception et l’innovation. Les théories de la conception, dont C-K en première ligne, ont été abordées sous des angles variés, comme la philosophie, la créativité, l’entreprenariat, la rhétorique, …

Management de l'innovation

Intrapra était l’unique intervenant privé à faire une présentation, lors de l’atelier sur les aspects managériaux de la conception. Après avoir exposé notre intention d’amener la théorie C-K de la conception innovante vers les entreprises, nous avons présenté l’avancée de nos recherches dans le développement d’un outil pratique pour la conduite d’atelier C-K.

La présentation s’est soldée par une discussion très engagée par les participants pour arriver à une conclusion claire : un outil du support du process est nécessaire pour diffuser plus largement la théorie C-K dans les entreprises.

Ce besoin se fait ressentir chez les grands partenaires industriels sponsors de la chaire de conception innovante, comme Vallourec, STMicroelectronics ou la SNCF, qui utilisent déjà C-K, et les pratiquants de la méthode de l’école des Mines.

A travers ce congrès, Intrapra a pu établir des contacts importants pour faire avancer plus vite son travail de recherche et confirmer la validité de celui-ci avec les spécialistes du domaine.

Presse

Page 1 of 41234»
  • IntrapraTV

  • Ce qu’ils en disent

  • Inscrivez-vous à notre newsletter

    * champs requis
  • Nos dernières publications

  • Agenda par thème

  • Facebook

Intrapra