La conception innovante est une nouvelle fonction de l’entreprise, notée « I », responsable d’une double activité de conception : un processus de définition de la valeur et un processus d’identification des nouvelles compétences.

Elle « pilote » la valeur du processus de conception. Elle possède des moyens d’action divers et variés.

La fonction I définit des « champs d’innovation » (c’est-à-dire le point de départ de l’innovation), comme des concepts novateurs ou des compétences spécifiques.

Elle gère les offres de l’entreprise en lignées de conception pour valoriser au mieux les connaissances et compétences et dispose de la théorie C-K comme outil robuste de conception.

La théorie C-K de la conception innovante

La compétition par l’innovation intensive amène à modifier l’identité des objets et à repenser simultanément les technologies, les valeurs et les modèles d’affaire d’un produit ou d’un service.

La théorie C-K permet de rendre compte de la double expansion des connaissances et des concepts.

En fonction de ces expansions, les entreprises sont face à des champs d’innovation différents et peuvent plus facilement diriger les efforts de leur RID.

C-K est le résultat des travaux de Armand Hatchuel, Benoît Weil et  Pascal Le Masson
(Ecole des Mines ParisTech)


La valeur d’un atelier C-K peut avoir quatre formes différentes :
- des concepts développés en profondeur, qui va donner lieu à une nouvelle offre
- des concepts laissés de côté, qui peut être récupérés et développés dans le futur
- des connaissances générées qui se sont révélées nécessaires au développement
- des connaissances générées qui n’ont pas encore été nécessaires, mais seront à utiliser pour le développement d’une prochaine offre.

Ainsi, la théorie C-K permet une valorisation maximum des connaissances générées dans l’entreprise et le recours systématique à l’appropriation de nouvelles connaissances, permettant de construire des offres de manière plus robuste.

En effet, on peut juger de la réussite d’un atelier C-K par la valeur produite, mais aussi par la robustesse de son raisonnement (liens entre les concepts et les connaissances générées). On peut aussi juger une session par l’originalité et la variété des concepts développés, deux caractéristiques qui sont bien plus fréquentes dans le cadre de C-K que dans celui d’un brainstorming.

Découvrez nos séminaires de conception innovante

Intrapra